Les petits carnets

samedi 1 janvier 2011

Essayer d'être une

Vue la date, ça ressemble à une bonne résolution mais c'est plutôt un vieux rêve. Des années que je blogue et que, paradoxalement, je me cache, ne donnant cette adresse qu'à très peu, toujours surprise quand des inconnus laissent un gentil petit mot, toujours inquiète de ce que j'y relis a posteriori. Pourtant je suis bien la même, ici et ailleurs, sans doute un peu plus moi, un peu plus nue ici qu'ailleurs ... La confiance en moi ne me vient pas malgré les années qui passent, la capacité à supporter d'être regardée en face non plus mais parfois je me dis qu'il serait temps, grand temps, de n'être plus qu'une, au moins en moi-même. Alors voilà. Puisque je n'ai tout de même pas envie que tout le monde lise les mots d'ici, c'est là-bas que j'ai décidé d'écrire dorénavant le plus souvent, et plus seulement pour parler de mes lectures, de mes recettes ou de mes bricolages. Je vais aussi y mettre des petites bulles, sans doute plus légères que les cailloux d'ici, mais pas moins intimistes. Les petits carnets restent là, tout de même, pour les jours où, un peu comme une béquille qui aide à avancer. L'essentiel peut-être pas mais beaucoup se passera donc désormais .

Posté par Ellloah à 01:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 27 décembre 2010

Légère

P1190899"Tout va bien, je n'ai rien vu." Je devais avoir l'air un peu abasourdi car il a ajouté, lentement : "Vous n'avez pas de tumeur."
Et je me suis retrouvée dehors, comme ça, soudain, dans un froid cinglant alors que le cabinet de radiologie était surchauffé. J'ai eu l'impression de marcher sur du coton mais, au fil de mes pas, la vie est revenue, j'ai vu un petit bout de soleil, le vent m'a ramenée au présent, et je me suis répété "Ce n'était rien, tout va bien." Alors, sur le chemin du retour, je me suis acheté un gros pain au chocolat et trois jolies pelotes de laine pour fêter la fin de la peur.

Posté par Ellloah à 16:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
dimanche 26 décembre 2010

Magie

P1210349  C'est sûr, à plusieurs reprises, ces derniers jours, j'ai douté. Tout le monde s'agitait partout, autour, dehors, sur les ondes, dans le poste, sur le net, tout le monde préparait les festivités, accumulait les paquets, remplissait les caddies, comptait les heures. Et nous ... ? J'ai douté de nos choix. J'ai même eu peur de la solitude, un peu.

Et puis, soudain, le 24 décembre a été là, c'était le moment. La journée a glissé lente et douce, un  peu comme un jour ordinaire, un peu comme un jour tendu vers l'attente. A la tombée de la nuit, la maison s'est agitée, surtout du côté de la cuisine.
Tandis que notre petit festin prenait forme, chacune a choisi un objet de décoration et l'a placé où elle le souhaitait sur notre table que nous avions décidée rouge et blanche, formant un ensemble à la fois harmonieux et hétéroclite.
Nous avons réveillonné en écoutant des chants sacrés et en parlant beaucoup d'un fameux traineau qui allait pouvoir se poser en douceur tant la neige était abondante dehors, et d'un fameux Père Noël qui allait devoir faire preuve d'imagination pour entrer dans notre maison dépourvue de cheminée. Les enfants ont placé leurs chaussons blancs sous le sapin et ont préparé une collation pour les rennes et le vieux bonhomme. Elles se sont couchées avec des étoiles plein les yeux et cette nuit, quand on a entendu un grand bruit sur le toit, juste après que MissLou m'a demandé de me coucher pour ne pas déranger le Père Noël, nous avons été fort impressionnées.
Au réveil, les enfants, qui pourtant n'avaient attendu que ça, n'en crurent pas leurs yeux de voir des cadeaux sous le sapin et des miettes dans l'assiette. MissLou a eu les yeux brillants en découvrant dans un paquet la fée qu'elle voulait tant qu'elle n'avait pas osé la demander ; MamzelleLilise a trouvé un avion pour compléter sa collection et s'envoler en imagination pour de nombreuses heures encore. Noël a coulé ainsi, de magie en surprise, d'émerveillement enfantin en attendrissement des grands enfants que nous sommes. Nous avons pris notre temps, nous avons profité d'être ensemble, tout simplement. Car pour nous, c'est d'abord ça, Noël, ce bonheur simple de croire à la magie des choses, de se laisser porter par nos rêves et d'être bien ensemble. Et tant pis si on s'écarte un peu du chemin, tant pis si on n'a pas envie du moule des grandes tablées. Sentiment rare pour moi s'il en est, aujourd'hui, je me suis sentie à ma place, dans la bonne vie, et, un temps au moins, je n'ai plus douté.

Posté par Ellloah à 00:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 23 décembre 2010

Sieste et stratégie

Chez nous, la sieste, c'est sacré et, bizarrement, il suffit de ressortir le plaid à carreaux roses pour que même les plus récalcitrantes éprouvent un subit et intense besoin de repos ! MissLou se fait une fierté, du haut de ses tout juste 5 ans, de ne plus avoir besoin de sieste quotidienne mais cet après-midi elle a disputé âprement sa place avec une de nos chattes qui est venue la réveiller, l'amadouer, lui tourner autour et, finalement, lui piquer sa place ...


chat1


chat2


chat3


chat4


chat5

Posté par Ellloah à 18:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 21 décembre 2010

Plaisirs d'Avent

Trouver que dans les magasins, tout se ressemble. N'avoir envie de rien acheter. Se dire que l'Avent ne devrait pas être consacré à la consommation à tout prix. Alors prendre ses enfants par la main et profiter de l'ambiance de Noël, tout simplement :

filles_boules


filles_bonhomme_de_neige


ciel_bleu


kiosque


marrons_chauds


louisongauffre


bonhomme_de_neige

rouler une boule de neige / en faire un bonhomme de neige à notre façon / aller au centre-ville en regardant le ciel que la magie des lumières rend bleu même dans la nuit / admirer notre ville embellie par les décorations / trépigner devant "chauds les marrons chauds !" / choisir finalement des gaufres / rentrer le cœur réchauffé et croiser un bonhomme de neige à l'air triste dans la rue d'à côté

Posté par Ellloah à 21:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

samedi 18 décembre 2010

Ralentir

Hier soir, la neige a attendu que nous soyons en vacances pour se mettre à tomber à gros flocons. Les petites demoiselles l'ont longuement regardé tomber par la fenêtre de leur chambre

regarder_tomber_la_neige

et nous nous sommes endormies en rêvant de bataille de boules de neige.
Ce matin, il a fallu s'habiller chaudement et mettre les bottes roses pour aller courir dans la neige toute fraîche

ad_ Lou

balan_oire

attractions_enfantines

puis, bien fatiguées de cette bataille, nous nous sommes offert le luxe de ralentir pour le reste de la journée, de profiter d'être au chaud pour lire, jouer, dormir, tricoter, nous inventer des mondes fabuleux et, ce soir, regarder tomber la neige, à nouveau.

C'est drôle comme la neige est plus douce et plus jolie lorsque les vacances nous offrent la lenteur et nous autorisent à ne sortir que pour le plaisir !

Posté par Ellloah à 19:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
jeudi 16 décembre 2010

LE cadeau

Ce matin, MamzelleLilise a sauté de son lit en déclarant : "Ca y est, je suis née !" et de fait, ce matin au réveil elle avait bel et bien trois ans, pour la première fois. Sa journée d'anniversaire a été un vrai tourbillon : spectacle de Noël offert par la mairie aux petits écoliers qui leur a valu l'aventure toujours passionnante à cet âge d'un trajet en car ; goûter d'anniversaire dans sa classe avec bisou officiel et public de son amoureux ; fête de Noël à la garderie avec un Père Noël bien nigaud de déposer des cadeaux sous le sapin un 16 décembre ! Entre temps, deux enveloppes à son nom étaient arrivées ce midi et deux gros colis plein de cadeaux, encore, l'attendaient ce soir dans la cuisine, dont l'un venant de l'autre bout du monde. La petite fille aura à s'habituer à cette collusion entre son anniversaire et Noël, à s'habituer à voir tant de cadeaux et à comprendre que ce n'est pas le nombre qui compte, vraiment pas ...
Toute la journée, l'excitation et l'émotion se sont disputé cette encore si petite fille qui a fini par ne plus bien savoir si elle voulait rire ou crier, embrasser ou bien taper, se poser un peu avec un de ses nouveaux jouets ou les sortir tous en même temps pour les faire valser.
MissLou, a eu bien du mal à suivre l'humeur très changeante de sa petite sœur et elle a fini par s'isoler, s'installant sur la table de la cuisine avec ses feuilles et ses feutres pour se créer un univers plus calme, tout à elle, rien qu'à elle. Et puis, soudain, elle a eu l'idée de faire un cadeau à sa petite sœur, son premier vrai cadeau de grande sœur, pensé et réalisé toute seule. Et c'est ainsi que Douc-Douc, le cheval-qui-vit-dans-notre-cave, l'ami imaginaire de MamzelleLilise, a pris forme, a pris vie. Bien sûr, il a fallu aussitôt accrocher ce joli cadeau au-dessus du lit de la petite demoiselle et Douc-Douc dort désormais dans la chambre des enfants.


Doucdouc_accrochage

doudoucdessin

Doucdouccalin

Posté par Ellloah à 23:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 15 décembre 2010

Presque 3 ans et 3 grandes questions

sieste Il y a d'abord eu ce réveil en larmes à cause d'un vilain cauchemar dont elle n'a pas voulu parler. MamzelleLilise s'est alors réfugiée au creux de mes bras, sur le canapé, où elle s'est aussitôt rendormie ... comme avant, comme quand elle était si petite qu'on l'appelait la plume.
Puis il y a eu ces questions, pleines d'inquiétude : si j'ai trois ans jeudi, j'aurai quel âge vendredi ? et est-ce que quand j'aurai trois ans je serai encore la petite Adèle de maman ? est-ce que je pourrai encore boire mon biberon le soir ?
Enfin il y a eu la coquetterie d'une petite fille qui passe ses tenues en revue et choisit finalement une jolie robe puis exige que je lui tresse les cheveux.
Alors on a décidé que fêter son anniversaire avec un jour d'avance n'était pas bien grave, surtout pour une petite fille née avec 44 jours d'avance, et que ce serait même mieux d'accorder du temps à la fête aujourd'hui plutôt que demain où la journée s'annonce chargée. MissLou a décoré le salon, elle a aidé à sortir les cadeaux de leurs cachettes, elle a tenu à apporter seule le gâteau en chantant pour sa petite sœur. Elle a bien sûr aussi été un peu jalouse mais les deux demoiselles ont vit joué ensemble avec le nouvel arbre magique.
Ce soir, mon cœur de maman était tout gros d'émotion en faisant le dernier baiser des deux ans à ma jolie plume.

anniv_doute anniv_gateau anniv_banderole   

Posté par Ellloah à 22:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 14 décembre 2010

Up & down

julia_segui Encore une journée de flottement, une journée de temps de neige sans neige qui tombe. J'ai cru à un regain d'énergie ce matin mais il m'a ensuite fallu une après-midi de sieste pour m'en remettre. J'ai profité de mon heure de sortie pour me rendre dans mon ancien collège dont je dépends toujours et faire attester ma participation à la sortie au salon du livre de Montreuil, il y a deux semaines déjà. J'en ai profité pour apporter les photos que j'y ai faites à ma collègue doc, elle va en faire de jolis panneaux pour que les élèves n'oublient pas. Sur le chemin du retour, j'ai fait un crochet par le centre-ville car mes Demoiselles y étaient avec leur école pour patiner. Je me suis laissé surprendre par une MissLou toute joyeuse glissant sur la glace main dans la main avec sa copine, tandis que de grosses larmes ont coulé en silence sur les joues de ma Lilise quand elle m'a vue. Je suis rentrée à 10 heures, fatiguée comme si c'était moi qui avais patiné des heures dans le froid, je n'ai même pas eu la force de m'occuper des photos que j'ai prises.
Après cette heure de sortie, plus rien. Des heures grises, douces comme cette couleur que j'aime mais indécises, en équilibre précaire entre le blanc et le noir. Des heures vides.
Le vent glacial du soir m'a presque fait du bien, me sortant de ma léthargie le temps de me rendre à la garderie pour retrouver les joues roses de fatigue de mes Demoiselles. Nous sommes rentrées en répétant les chants de la chorale de Noël, avançant au rythme d'une Lilise qui monte puis saute toutes les marches de toutes les maisons ouvrières devant lesquelles nous passons, ce rythme qui, finalement, fut le mien toute la journée, up and down.

Illustration de Julia Ségui : cliquez sur son nom pour découvrir son joli univers.

Posté par Ellloah à 23:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 13 décembre 2010

Le corps, l'esprit et ... des heures pour cogiter

Hier soir, dans ma tête, j'étais toute prête à reprendre la route ce lundi matin, malgré un arrêt de travail en bonne et due forme, malgré des insomnies qui me gardent les yeux grands ouverts en plein cœur de la nuit, malgré une toux qui ne veut pas cesser. Or, ce matin, mon corps m'a prise entre quatr' z'yeux (ben ... quoi ?) et m'a offert la première sciatique de ma vie. Je crois que, cette fois, j'ai bien compris le sens du mot "stop". Au lieu de retrouver Amiens aujourd'hui, j'ai donc eu tout le loisir de cogiter, des heures durant, en tentant des positions de plus en plus improbables plus les heures passaient et plus la douleur s'intensifiait.
Je me suis notamment demandé pourquoi mon esprit et mon corps sont si rarement d'accord et je crois que ça restera un mystère pour moi ...
Même si je n'ai pas regretté de ne pas me lever aux aurores, même si sortir dans le froid du petit matin pour marcher jusqu'à la gare, passer une heure dans un train bondé et surchauffé, retrouver le froid pour marcher à nouveau... et faire la même chose, évidemment, le soir ne m'a pas manqué, même si j'ai adoré voir mes petites demoiselles bien plus que les autres lundis, eh bien Amiens m'a manqué aujourd'hui. C'est drôle car lorsque j'ai découvert cette ville pour la première fois il y a 5 ou 6 ans, je n'ai pas du tout eu de coup de cœur ... au contraire, oserai-je dire. Et là, au fil de semaines, je découvre, j'explore, je me perds avec bonheur et je sens grandir le plaisir de mes rendez-vous avec cette ville. Alors j'ai profité de ce repos forcé pour faire un montage des photos prises là-bas il y a 8 jours, il y a une petite éternité déjà, par un jour blanc de brouillard.

amiens

Posté par Ellloah à 22:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]